Moi, cette blogueuse imparfaite

Mes photos ne sont pas toutes lisses et retouchées, et ma maison ne ressemble pas à un magazine de déco.
Ma silhouette ne fait pas vraiment de moi un top model et mes ongles ne sont pas toujours vernis.
Mon compte Instagram ne déborde pas de photos de moi prenant la pose, ni de mon fils dans tous ses états. D’ailleurs je ne montre jamais son visage distinctement.
Mon blog n’est pas celui d’une influenceuse multipliant les partenariats intéressés.
Car mon blog à moi, c’est celui de la plume de mon coeur.

A travers mes textes, je me livre purement et simplement, sans fard, sans filtre.
Je doute souvent de moi et de ma légitimité à écrire de façon aussi publique.
Je me demande régulièrement si je ne ferais pas mieux d’arrêter et d’écrire dans ma bulle, pour mon fils, juste lui, et pour moi.
Mais non, il y a toujours quelque chose qui me retient. Comme si quelqu’un tirait plus fort la corde de l’autre côté.

Ce quelqu’un, c’est vous. Tous ceux qui me lisent, et ceux qui m’écrivent si délicatement.
Que vous soyez désormais déjà des habitués, ou que ce soit la première fois que vous arriviez sur mon blog.
Que vous vous confiiez à moi et cherchiez mon épaule réconfortante, ou que vous me suiviez juste pour le plaisir, sans raison particulière.
Que vous soyez un homme ou une femme, parent ou non, je vois que mes mots peuvent vous toucher, et pour cela je ne cesserai jamais.
Ce sont vos messages sortis du coeur qui m’encouragent à continuer.

Et puis, quand on souffre en silence, je sais combien les émotions ressenties sont confuses et combien les témoignages de vécus similaires, avec ces mots qui nous manquent parfois, nous font du bien.
Avant de créer ce blog, c’est ce que je ressentais moi-même à la lecture d’articles concernant mon parcours pour devenir mère.
Je me sentais apaisée ne serait-ce que quelques minutes, moins seule et incomprise.
On lève, le temps de la lecture d’un texte, un tabou parfois bien trop présent et pesant.

Quand je me livre à vous sur le blog, je vous avoue que je ne cherche pas forcément à « rassembler », je ne choisis pas toujours des thèmes qui peuvent être communs à tous.
Tout simplement parce que je me laisse guider par mon cœur, naturellement.
Ce n’est pas moi qui parle pour lui, c’est lui qui parle pour moi.

Je ne suis pas à la recherche ultime de » followers » mais de personnes humaines qui me suivent pour les émotions que je leur donne à travers mon écriture.
C’est avec elles que je veux partager des bribes de mon quotidien, pas avec ceux qui « aiment » mes posts pour que j’aime les leurs en retour…
Je sais, ce n’est pas l’idéal si je veux me faire connaître un minimum, mais je ne veux pas perdre de mon naturel et de ma véracité.

Mon téléphone n’est pas mon meilleur ami, mais mon meilleur ennemi.
J’aime capturer un moment et saisir l’instant en immortalisant le souvenir en images.
Mais je déteste que ce simple appareil électronique prenne le pas sur ma vie.
En fait, j’ai beau être parfois sans pudeur sur mon parcours pour devenir mère, je tiens à préserver une certaine intimité sur tout le reste.
Alors, le reportage photo sur chacun de nos faits et gestes, ce n’est pas pour moi du tout !

Mes photos à moi sont peut être imparfaites mais elles sont pures.
J’aime le fait qu’une image raconte une histoire, et j’aime inversement qu’une histoire nous renvoie une jolie image.
Et même si j’avoue m’y prendre parfois à plusieurs reprises pour tirer un joli cliché, je m’arrête aussitôt que la magie du moment s’envole.

En fait, ce que je déteste dans ce monde virtuel, c’est la fausseté qui s’y répand.
Tout y paraît beau et sans encombre.
Tout est réfléchi pour faire rêver.

Je ne sais pas faire ça moi : apparaitre toute pimpante, la peau zéro défaut et mettre en scène ma vie et mes proches à la moindre occasion.
Je ne sais pas le faire car je ne le veux pas. Ce serait hypocrite et ce ne serait pas moi.

Je ne suis donc pas une parfaite blogueuse.
Mon truc à moi c’est juste d’écrire et de partager certains moments de ma vie avec sincérité.
L’authenticité prime sur mon nombre d’abonnés.

Alors, certes, je suis une blogueuse imparfaite, mais tellement fière de l’être.

Qui m’aime me suive…!

2 commentaires sur “Moi, cette blogueuse imparfaite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s