Des bouts d’coton dans ma mémoire

Il y a quelques jours, avant l’entrée en maternelle de mon fils, j’ai fait du tri dans sa chambre.
J’ai alors vu ces langes, ceux qu’il avait quand il était bébé…
En une fraction de secondes, sans que je ne le vois venir et malgré mon sourire, mon cœur s’était noué et ma gorge, serrée.

Ces langes…
Ils ont son odeur de nourrisson.
Notre odeur de fusion.
L’odeur des souvenirs magiques de sa naissance et des jours d’après.
Quand j’ai préparé ses affaires pour la maternité et que j’ai lavé ces langes, les ai repassés, pliés soigneusement avant de les ranger dans cette valise du bonheur…
Quand je les posais sur mes épaules et qu’après le repas il s’endormait recroquevillé contre moi…

À la simple vue de ce qui paraît pour certains être juste des bouts de tissu, la nostalgie m’a emportée.
Mais ces langes ont aussi réussi à me faire réaliser que je n’étais pas guérie de mes blessures infertiles.
Ils m’ont certes ramenée dans notre petit cocon des premiers temps, mais aussi propulsée dans ma réalité du moment.
Celle que je ne veux pas voir, pas entendre, pas sentir. Celle que je ne veux pas être.
Lire la suite « Des bouts d’coton dans ma mémoire »

Jour J – Sa première rentrée

Jeudi 3 septembre 2020, c’est le jour J. Jour de sa première rentrée scolaire.

~

Hier soir, tout était prêt et posé sur la table pour ne rien oublier : son joli cartable personnalisé, son doudou, sa tétine, son goûter, son petit tablier de peinture, sa tenue du jour, ses affaires de rechange… Et ses fournitures bien-sûr, les fameuses fournitures !
On lui avait bien expliqué ce qui l’attendait, qu’il s’y ferait de nouveaux copains, qu’il jouerait pendant des heures, et que ce serait super chouette !
On l’a aussi rassuré en lui disant qu’il y aurait en plus un temps d’adaptation et qu’on viendrait donc le chercher avant le déjeuner.

~

L’alarme de mon téléphone sonne, je me prépare tranquillement, sans stress. Dan se réveille de lui-même un peu après, en pleine forme !
On se met dans l’ambiance, on prend quelques photos une fois prêts à partir.
Toujours pas d’appréhension. Juste de l’émotion.
Lire la suite « Jour J – Sa première rentrée »

Livres « Le Tour du Monde avec Disney »

Aujourd’hui, je vous partage mes dernières trouvailles en terme de livres pour enfants : la collection « Le Tour du Monde avec Disney ».

C’est en surfant sur Vinted et le Bon Coin que je suis tombée sur ces ouvrages datant des années 90.
Mickey et ses amis partent à la découverte du monde et nous emmènent dans leur périple, propre à chaque pays.
Je ne sais combien de destinations sont représentées exactement mais il y en a beaucoup !
Pour ma part j’ai jeté mon dévolu sur la France, l’Espagne, Israël, les Pays-Bas, la Chine, le Kenya et l’Italie pour commencer ! Lire la suite « Livres « Le Tour du Monde avec Disney » »

Le SPM, ça vous parle ?

Mes larmes coulent sans que je ne comprenne pourquoi.
Un gros coup de cafard, me dis-je alors.

Je me sens triste, perds confiance en moi et remets tout, quasiment tout, en question.
Je m’isole donc car je ne veux pas que mon fils me voit ainsi, et j’ai juste envie de m’enfermer dans ma bulle. Juste le temps de regagner en bien-être.

Je demande à D.ieu de me pardonner de réagir ainsi.
Je sais qu’il y a plus grave, on le voit, on l’entend chaque jour, surtout en ce moment, mais j’ai besoin de laisser parler mes émotions. Sinon, j’étouffe.
Alors, je lâche un peu ce que j’ai sur le cœur et mes pleurs me font du bien.

Et puis, je réalise que ce qui m’arrive soudainement n’est pas vraiment le fruit du hasard… Lire la suite « Le SPM, ça vous parle ? »

Le jour d’après

Retrouver la vie de dehors.
Mon fils est aux anges, moi un peu moins. Beaucoup moins, en fait.
J’ai le cafard, lui est heureux. Tellement heureux.

Il faut dire que j’étais bien, moi, dans notre cocon à la maison.
Je m’y sentais rassurée et en sécurité. Notre cocon, c’était ma bulle enchantée.

Désormais il va falloir réapprendre à vivre autrement que cloisonnés entre nos murs. Autrement qu’entre nous trois.
Mais justement, j’étais bien, moi, entourée seulement d’eux deux, mon mari et mon fils.
Nous n’avons formé qu’un pendant huit semaines, et notre unité me réconfortait et me ressourçait.
L’amour débordait et cela me suffisait.

Aujourd’hui, l’amour déborde toujours et notre lien s’est renforcé, mais je dois avouer que ce confinement m’était précieux, voire nécessaire.
Car je ne me sentais pas prisonnière, je me sentais libre au contraire. Lire la suite « Le jour d’après »

Mes années Télé

Il y a 9 ans, j’étais journaliste pour l’émission de télévision « Midi en France », et je faisais partie de l’équipe qui travaillait en quelque sorte dans l’ombre.
On s’était rendus sur certains tournages, où on avait été mis à l’honneur pour notre travail. ❤️

En revoyant la vidéo qui suit, une certaine nostalgie s’empare de moi…


Je n’oublierai jamais toutes mes années dans le monde unique de l’audiovisuel, de mes débuts en tant qu’assistante de casting comédien à mon métier de journaliste télé. Lire la suite « Mes années Télé »

À toutes les femmes enceintes en confinement

Une grossesse, en temps normal, peut déjà être vécue difficilement pour certaines.
L’inquiétude est souvent présente malgré nous pendant ces neuf mois.
Les angoisses sont nombreuses, on se pose beaucoup de questions, on fait attention à tout.

Mais on vit dans le bonheur de porter la vie et on est par ailleurs souvent le centre de l’attention.
Cela peut agacer parfois voire souvent, mais quand même il faut avouer que cette place de femme enceinte est aussi privilégiée et nous permet d’être chouchoutée.
On est plutôt fière de se balader avec notre ventre rond qu’on chérit tant, on se sent moins seule aussi, on a l’impression d’être finalement plus forte à deux (ou plus).

Mais voilà, nous vivons actuellement une situation exceptionnelle, une période de confinement anxiogène au possible et nous devons gérer nos émotions qui sont déjà sacrément intenses avec toutes ces hormones ! Lire la suite « À toutes les femmes enceintes en confinement »

Un poisson nommé Miracle

28 février 2017.
Le jour où tu es né sous le signe du poisson et le premier jour du reste de ma vie…

Avant même que tu ne sortes de mon corps, tu faisais déjà partie intégrante de moi.
Je pensais à toi, je riais pour toi, je pleurais pour toi, j’espérais pour toi, je tombais pour toi, je me relevais pour toi. Bref, je VIVAIS pour toi…
Tu as toujours été dans ma tête et dans mon cœur.
M’imaginer mère était pour moi naturel, la maternité ne pouvait que m’être destinée.
Mais je n’osais pas croire en revanche que la route vers toi, mon bébé d’amour, serait si longue et sinueuse. Lire la suite « Un poisson nommé Miracle »

La plume de mon cœur

J’ai six ans lorsque j’écris mon premier poème.
Le premier d’une longue série.
Ma mère, mon père, ma sœur, mes frères, ma meilleure amie de l’époque, et plein d’autres encore. Ils ont tous eu le droit à leur dédicace, leur déclaration d’amour même, toute en rimes.
Je me balade au fil des vers, et je prends un tel plaisir à le faire…

Et puis viennent les textes sur des histoires qui me touchent.
Des situations, des témoignages, mon propre vécu, mon fils… Ces sources d’inspiration me guident et je me laisse porter par le courant de mes pensées.
Mes émotions me submergent alors et m’emmènent au Pays des Mots. Lire la suite « La plume de mon cœur »

De simples stickers sur un frigo

Je me suis levée ce matin-là, les yeux encore mouillés de larmes et mon cœur endolori.

Encore une putain de FIV ratée.
Et mon corps et ma tête qui n’en peuvent plus. Trop de déception, de tristesse, de douleur.
J’y ai tellement cru cette fois-ci, et je pensais être dans de bonnes dispositions.

STOP.
C’est ce que je me suis dit juste après l’annonce de cet énième échec.
Je croyais qu’avoir déjà un enfant me rendrait plus forte face à la PMA, c’est le cas la plupart du temps, mais physiquement c’est plutôt l’inverse.
Déjà fatiguée par mon rythme quotidien, entre le boulot et mon fils, en ajoutant la course aux injections et examens médicaux, ça devient vite infernal.
Lors de mon traitement, je ressentais davantage les effets secondaires, mais je gardais le cap et restais positive. Toujours. Lire la suite « De simples stickers sur un frigo »