À toi qui vis dans mes rêves…

J’ai cru que je m’en fichais.
Que j’avais déjà ton frère et qu’il me suffisait.
Bien-sûr que si D.ieu décide qu’on n’aura pas de deuxième enfant, je l’accepterai et le bonheur d’avoir Dan l’emportera sur la tristesse que je pourrais avoir.

Évidemment que je suis aux anges avec mon blondinet d’amour, et qu’il comble ma vie d’une joie sans nom.

Mais tu vois, je ressens tout de même parfois ce manque, ce manque de toi.
Et que tu sois une fille ou un garçon peu m’importe, car je t’aime déjà.

J’ai cru que j’avais libéré mon esprit de ces pensées presque obsessionnelles.
J’ai cru que cela ne m’atteindrait plus.
Mais il suffit qu’on me parle d’un deuxième enfant ou que je vois les familles s’agrandir chez les autres et mon ventre se noue, en rappel de cette blessure infertile.

En fait, j’ai vu comment ton frère pouvait être touché par mes émotions, et j’ai vu comment il pouvait mal vivre certains événements.
Alors, j’ai décidé de me concentrer encore plus sur lui, sur ses besoins.
Ma priorité, c’est lui et son bien être.
Je ne veux pas qu’il ressente un quelconque sentiment négatif, ni de frustration.

Je veux qu’il soit juste heureux et épanoui.
Et je me fixe pour objectif de faire en sorte qu’il le soit toute sa vie, entouré ou non d’une fratrie.

Ne t’inquiète pas mon amour, ta place à toi est gardée bien au chaud.
Pour le moment, mon cœur est pris par les deux hommes de ma vie, mais quand le jour viendra, car j’y crois toujours, je t’y accueillerai à bras ouverts et te donnerai toute ma tendresse de mère.
Avec la même intensité, ton frère et toi je vous aimerai.
Mon cœur s’agrandira simplement, comme par magie.

En attendant ne m’en veux pas si j’essaie de t’éloigner de mes pensées et de me dévouer entièrement à Dan.
Tu sais comme je t’aime déjà, et que dès que tu m’auras fait signe, je saurai te laisser entrer dans notre vie et t’aimer autant que lui. Différemment, mais tout autant.

En attendant, mon cœur, ma tête et mon corps ont besoin de repos.
Je veux juste profiter de l’instant présent, de ceux qui font mon bonheur actuellement.
Je me laisse porter par le cours de la vie, en faisant toujours confiance en D.ieu.
Et si, finalement, ce même D.ieu choisit de ne pas te laisser venir nicher au creux de mon ventre, sache que toi et moi on se rencontrera ailleurs, plus tard, d’une autre manière.

Les rêves sont là pour ça, pour porter des espoirs et les rendre réels, ne serait-ce que quelques heures dans notre sommeil.

Alors, je me laisse emporter par mes songes la nuit, et espérer t’y voir mon bébé chéri…

2 commentaires sur “À toi qui vis dans mes rêves…

  1. Ton texte m’a beaucoup touché
    Ayant eu mon premier fils sans avoir à me poser aucune question voilà que le deuxième se fait cruellement attendre après une fc…
    je ne compare pas nos deux situations. Ce que tu as vécu à du être bien plus difficile mais tes mots ont trouvé écho en moi (d’autant plus qu’on s’appelle pareille !) et je me retrouve dans ta sensibilité !
    Continue à écrire ton blog il est remplit de poésie, d’espoir et de jolies choses

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Anaelle (oh, ça me fait tout drôle de dire cela ! 😄)
      J’ai été très touchée par ton commentaire et c’est ce genre de message qui m’encourage à continuer d’écrire et surtout de partager mes émotions sur le blog.
      Si je parviens à faire se sentir mieux ne serait-ce qu’une seule personne, alors j’ai à mon sens tout gagné.
      N’hésite pas à venir me parler en privé si tu le souhaites, si tu as envie qu’on échange davantage.
      Courage à toi et je te souhaite une magnifique nouvelle très bientôt !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s